L'Atelier Fol Fer est une entreprise de services éditoriaux, dont la vocation est d'apporter à tous, professionnels de l'édition ou non, ses compétences en matière de PAO, illustration, maquettes de couvertures, mise en page et de conseil.
 
Nous joindre

Cette page vous propose d'acquérir des ouvrages récents ou non. Ils ne sont pas édités par l'Atelier Fol'Fer mais fortement recommandés.

ATTENTION ! Ces ouvrages sont en quantité limitée. Si nous ne pouvons vous servir à la réception de votre commande, votre chèque vous sera automatiquement retourné. Par conséquent, si vous désirez acquérir des livres de cette page ET des livres édités par l'Atelier Fol'Fer, il est impératif de faire deux chèques différents.


Tous les ouvrages ci-dessous peuvent être commandés à l'Atelier Fol'Fer.
Bon de commande


 
Livres et DVD recommandés
 

 

 

Robert Saucourt
Tu te souviens ? C'était Alger...

Ce que vous verrez dans ce DVD n'est pas une oeuvre de fiction.

Ce film raconte les vingt premières années de ceux qui, un jour de juin 1962, ont été chassés de leur pays, poussés par ce fameux "vent de l'histoire".

Des instants de joie et d'insouciance, des moments de bonheur et de tristesse, qui ont construit une jeunesse pas tout à fait comma les autres.

 

A commander directement chez l'auteur :

Robert Saucourt, 4A rue Sainte-Claire Deville, 04600 Saint-Auban.
Téléphone : 06 80 ,00 90 35.

 

Edition 2013

 


 

 

Gisèle Gomis-Wermuth
On n’avait rien et on a tout perdu

Le 3 juillet 1962 à Oran, l'auteur avait vingt-cinq ans et un très jeune enfant. C'était l'heure de la fuite éperdue pour garder la vie.
Victimes d'un abandon politique incompréhensible et sournois, elle et ses proches se sont trouvés arrachés à une ville qu'elle aimait profondément, mais que la guerre déchirait et plongeait soudain dans l'horreur.
Par la suite elle s'est complètement détachée de l'Algérie, qui allait subir cinq ans d'une guerre civile cruelle et barbare. Ce n'était plus son affaire, c'était la leur...
Cinquante ans plus tard, Gisèle Gomis-Wermuth se souvient. Elle puise dans les souvenirs qui ont émaillé son parcours de repliée, ouverte au monde et aux autres cultures, mais jamais oublieuse de la terre opiniâtrement valorisée par ses ancêtres. Un pays dans lequel elle a connu une enfance modeste mais harmonieuse, baignée de lumière. Une Algérie Française dont les trahisons de l'Histoire l'ont chassée.
.

 

280 pages

Format :
13 cm x 21 cm

Prix : 16 € (+ 3 € de frais de port)

ISBN
978-2-35897-197-3

Edition 2012

 


 

 

Serge Bollé
Les Compagnies Nomades. Algérie 1955-1962 (Goums algériens)

Préface de Jacques Haëntjens

L’auteur est né en Touraine en décembre 1938. Appelé sous les drapeaux le 7 janvier 1959, il débarque à Alger le 11 du même mois, où après six semaines d’une instruction rondement menée, il participe à des interventions de maintien de l’ordre et de bouclage de casbah.
Incorporé au 4e Groupe de Compagnies Nomades d’Algérie, implanté à Aïn Oussera dans le sud Algérois, il est affecté au 16e Escadron à cheval, qu’il rejoint à Guelt le 6 mai. Immédiatement engagé dans l’opération « Langouste », il reçoit le baptême du feu le 10 mai, journée au cours de laquelle les troupes nomades montent à l’assaut du massif montagneux de Bouïra Sahary et des falaises de la Gaada pour y neutraliser une bande rebelle.
Après trois semaines consécutives de nomadisation dans le bled, il retrouve Bordj Randon à Guelt où l’attendent de nouvelles sorties opérationnelles et d’interminables chevauchées dans la région du Sebaa Rous (les Sept Têtes), connue pour ses conditions climatiques excessives faites de vents de sable et de températures sahariennes.
Rare cadre européen à avoir vécu près de deux ans au sein d’une unité militaire exclusivement composée d’indigènes algériens, l’auteur vous fait connaître les Compagnies Nomades d’Algérie, descendantes des goums marocains. Il vous apporte également des informations inédites sur le conflit, sur l’action des troupes de pacification et sur les populations nomades des Hauts Plateaux et des lacs salés, qu'il a bien connus.

 

510 pages

Format :
15 cm x 24 cm

Prix : 38 € (+ 4 € de frais de port)

ISBN
978-2-7566-0372-1

Edition 2009

 


 

 

Réponse aux traîtres, aux porteurs de valises et à M. Bouteflika...

Préface de Roger Holeindre & Pierre Descaves

Voici des années que les falsificateurs de l’Histoire de notre pays s’en donnent à cœur joie. Mais depuis quelques mois, les porteurs de valise en remettent une couche et Bouteflika insulte de plus en plus souvent la France tétanisée par la propagande des médias et prête à la dhimmitude. Les anciens soldats de l’Armée française en Algérie, qui avaient pourtant gagné la guerre contre le FLN ne peuvent laisser ceux qui les trahirent hier raconter aujourd’hui que l’ennemi avait raison. C’est pourquoi le Cercle national des Combattants et France-Résistance ont décidé de republier ce document, diffusé à l’époque par les services officiels de la République française.

 

246 pages

Format :
16 cm x 24 cm

Prix : 10 € (+ 1,50  € de frais de port)

ISBN 978-2-952318-4-4

Edition 2008

 


 

Suzanne Paulot
Chants pour mon fils, Pierre, tombé à Diên Biên Phû

Les « jeunes amoureuses » disaient de Pierre qu’il était « le plus beau para du monde »… Des pages entières parce que, au fil de ces poèmes d’amour, on ne peut que ressentir une profonde tendresse pour cette maman. Et le regret, l’insurmontable regret, de n’avoir pas pu connaître son fils, Pierre. Que ce livre soit reçu par toutes les mères de notre pays comme l’un des plus beaux jamais écrits par une mère ; et que les enfants de France, ceux qui savent, ceux qui prient, ceux qui se battent, l’acceptent comme le vade-mecum de nos espérances.
.

 

78 pages

Format :
14,5 cm x 22,5 cm

Prix : 13 € (+ 2,50 € de frais de port)

Edition 1997

 


 

Suzanne Paulot-Adam
Souvenirs du matin de ma vie


Sollicitée souvent par sa fille, Suzanne Paulot va décider un jour de lui raconter ce que fut sa vie d’enfant et d’adolescente. Et d’abord Tailly, dans les Ardennes, à une encablure de Stenay, dans la Meuse, et non loin de Montmédy où se tient la formidable forteresse de Charles-Quint remaniée par Vauban. La maman de Suzanne est née en 1860. Tailly était alors un vrai gros village : plus de 600 habitants. Aujourd’hui, il n’en reste qu’une quarantaine. Comment peut-on déserter, pour aller vers des villes improbables, ce « pays » où l’on voit courir les fantômes gracieux des petites Aurore, Lucie, Céline, Mathilde… Comment y a-t-on oublié le Saint-Rémi qui faisait danser les gars et les filles… Comment a-t-on laissé mourir la papeterie à la sortie du village, sur le ruisseau…
.

 

214 pages

Format :
14,5 cm x 21 cm

Prix : 15 € (+ 3 € de frais de port)

Edition 1999

 


 

 

Serge de Beketch et Alain Sanders
La Nuit de Jericho (Tome I)

Pour les « Jéricho », le « ver blanc », le « cochon gratté » comme ils disent, n'est pas un ennemi. C'est un gibier. Même pas, c'est de la viande d'élevage qui va à l'abattoir en remerciant.
Il tend les fesses pour le coup de pied.
Il n'attend pas de morfler sur la joue droite pour tendre la joue gauche.
Il célèbre en bêlant le talent des dégénérés qui couvrent sa fa-çade de chiures peinturlurées.
Dans les concerts gratuits, il tente de bouger son gros cul mou au rythme de leur musique à eux et il sourit, terrorisé quand on pelote ses filles, des blondasses frisottées, emperlées comme des négresses et ravies de s'accrocher au bras d'un black qui les tient pour des putes.
Mais le lieutenant Poignard et ses hommes, c'est autre chose. Le zoulou sent que ces gars-là ne sont pas de la race de son gi-bier habituel.
Eux sont des fauves, des vrais. Des méchants. Un Blanc et cinq vieux harkis.
Qui ne baissent pas les yeux.
Qui parlent peu mais fort.
Qui ne sourient pas.
Et qui ont des fusils. Et qui tirent.
Ce sont des choses qui font réfléchir.

 

243 pages

Format :
15 cm x 22 cm

Prix : 20 € (+ 3 € de frais de port)

ISBN 2-9506 220-0-3

Edition 1992

 


 

 

Roger Holeindre
Mieux vaut en rire

Roger Holeindre est réputé pour le talent avec lequel il raconte les histoires drôles qu'il a recueillies tout au long de sa vie. Dans cet ouvrage, il a fait une sélection de ses favorites ainsi qu'une compilation de faits divers ou d'extraits authentiques de courriers qui prêtent à rire. Histoires vraies ou « blagues de comptoir », toutes n'ont qu'un but, divertir le lecteur et le faire sourire. Même les faits divers parfois tragiques ne sont jamais relatés avec cruauté : toutes ces histoires sont toutes à prendre avec distance et sérénité, suivant le bon vieil adage : « Dépêchons-nous de rire de peur d'avoir à en pleurer. »
Roger Holeindre est né en Corse le 21 mars 1929. Résistant à l'occupation à l'âge de quinze ans, il fit ensuite la guerre d'Indochine et la guerre d'Algérie. Deux fois blessé, médaillé militaire à titre exceptionnel, cinq fois cité, il devient grand reporter indépendant et parcourt le monde (Paris-Match, le Figaro-Magazine...). Actuellement, il est Président du Cercle National des Combattants et Vice-président du Front National.

 

166 pages

Format :
14 cm x 21 cm

Prix : 15 € (+ 2,5 € de frais de port)

ISBN 2-9137-44-10-9

Edition 2003

 


 

Les Américains et la Légion d'honneur

Où l’on découvre que le docteur Evans, dentiste de l'empereur Napoléon III, fut le premier Américain décoré de la Légion d'Honneur, en 1853; qu'une Américaine, Mrs. Spreckels, fit construire dans les années 1920 une réplique du Palais de la Légion d'Honneur à San Francisco ; qu'un autre Américain, William Nelson Cromwell, fut le principal mécène du musée national de la Légion d'Honneur inauguré à Paris en 1925; qu'en 1947 enfin, lorsque la Société américaine de la Légion d’Honneur fêta son vingt-cinquième anniversaire, près de 5 500 Américains faisaient partie de l'Ordre.
Où l'on vérifie que la Légion d’Honneur, créée par Napoléon en 1802 est, par son caractère démocratique et universel, un lien supplémentaire entre la France et les Etats-Unis.

Réunion des Musées nationaux


150 pages

Format :
21,5 cm x 24 cm

Prix : 18 € (+ 2,50 € de frais de port)

ISBN 2 7118 2759 3

Edition 1993

 


 

 

Maurice Barrès
La Colline inspirée

Il est des lieux où souffle l'esprit... Il est des lieux qui tirent l'âme de la léthargie, des lieux envelop-pés, baignés de mystère, élus de toute éternité pour être le siège de l'émotion religieuse... La Lorraine possède un de ces lieux inspirés.
C'est à Sion Vaudémont que, nous raconte Barrès, trois prêtres, les frères Baillard, fondèrent une mission pour insuffler dans leur région une vie spirituelle nouvelle. Ils y rencontreront un tel succès que Rome s'en inquiétera. L'aîné des Baillard, Léopold, rencontre un prédicateur qui subjugue les foules et devient bientôt le guide spirituel de Sion Vaudémont. Dans le feu de l'enthousiasme d'une nouvelle religion, Léopold Baillard assistera, la mort dans l'âme, à la dispersion de sa communauté et à la disparition d'une puissance d'esprit qu'il croyait invincible.
Barrès (1862-1923), écrivain de la glèbe et des morts, de la relation à la fois charnelle et spirituelle des hommes à leur terre, fait entendre sa voix puissante ; une voix qui, comme le soulignait François Mauriac, exprime le don total d'elle-même, au travers d'un style superbe dont La Colline inspirée offre le plus parfait aperçu.

 

345 pages

Format :
11 cm x 17 cm

Prix : 4,5 € (+ 1,50 € de frais de port)

ISBN 2-912385-00-8

Edition 1997

 


 

 

Pierre Vial
Le Sang des Glières. Eté 1944

La Haute-Savoie a été, dès 1943, un lieu d'élection pour l'organisation d'une résistance active et structurée, grâce au commandant Vallette d'Osia qui, avec l'aide de cadres du 27` bataillon de chasseurs alpins (basé à Annecy), a constitué dès 1940 des dépôts d'armes clandestins. Avec son relief monta-gneux, ses plateaux difficiles d'accès, la Haute-Savoie se prête admirablement à une guerre de partisans. A partir du printemps 1943, de nombreux jeunes réfractaires au STO viennent rejoindre les maquis savoyards.
Envoyé de Londres, Rosenthal fait adopter l'idée d'une concentration de maquisards sur le plateau des Glières, au cœur de la chaîne des Aravis, à 1 500 mètres d'altitude. Le pla-teau n'est accessible que par de rares sentiers de bûcheron. Le lieutenant Tom Morel prend le commandement des Glières ; il veut faire de ses cinq cents maquisards une véritable unité militaire. Quatre jours après sa mort, le 9 mars 1944, le pla-teau des Glières est encerclé par les Allemands, des gendarmes, des GMR et des miliciens. Le bataillon des Glières, malgré de nombreux parachutages d'armes, doit évacuer le plateau le 26 mars, après de sanglants combats. Beaucoup de maqui-sards tomberont ou seront capturés en cherchant à passer à travers les mailles du filet.
Les Glières deviennent, dès le printemps 1944, un des sym-boles forts de la Résistance, comme le soulignera André Malraux.

Professeur agrégé, Pierre Vial enseigne l'histoire à l'univer-sité de Lyon et est spécialiste de la Résistance française pen-dant la Seconde Guerre mondiale. Son dernier livre, La Bataille du Vercors, est devenu un ouvrage de référence.

 

247 pages

Format :
15 cm x 24 cm

Prix : 16 € (+ 2,50 € de frais de port)

ISBN 2-258-03550-3

Edition 1993

 


 

 


147 rue Bel Air - 28260 La Chaussée d'Ivry - Téléphone : 06 74 68 24 40 - Fax : 09 58 58 28 66 - SARL au capital de 7500 € - SIRET 480 262 252 00020 - APE 222J
Tous droits réservés - Atelier Fol'Fer 2014 -